Détails articles

Détails articles

L’Etat, accorde-t-il des jours fériés ?
  • 13 Juin
  • 2024

L’Etat, accorde-t-il des jours fériés ?

Au Sénégal, pays où l'islam est la religion majoritaire, les fêtes musulmanes occupent une place importante dans la vie religieuse et culturelle. Ces fêtes sont non seulement des moments de dévotion religieuse, mais elles renforcent également les liens communautaires et sociaux au Sénégal. Lorsqu’une fête religieuse importante comme la Tabaski (Aïd al-Adha) ou la Korité (Aïd al-Fitr),les fêtes de Pâques et de Pentecôte tombent sur un dimanche, le lundi suivant est férié.

Les fêtes suivantes sont légales : premier janvier, premier mai, journée du Maouloud, journée de la Korité, journée de Tabaski, lundi de Pâques, jeudi de l’Ascension, lundi de Pentecôte, journée du 15 août, journée de la Toussaint, 25 décembre et maintenant jour du Magal.

En effet le 25 octobre 1974, la loi n°74-52 du 4 novembre 1974 relative aux fêtes nationales et autres jours fériés a été adoptée par l’Assemblée nationale. Cette prescription a été suivi par la loi n°83-18 de Février 1983 et la loi n°2013-06 du 11 Décembre 2013 dispose, en ce qui concerne ces fêtes légales, qu’une seule journée est déclarée fériée, chômée et payée et c’est le jour de la fête.

En résumé, l'État du Sénégal reconnaît officiellement les principales fêtes religieuses et accorde des jours fériés lorsqu'elles tombent en semaine. Si les fêtes coïncident avec le week-end, le vendredi peut être considéré comme pont sous décret présidentiel. Les annonces officielles sont communiquées par le gouvernement pour informer la population des jours fériés et des mesures éventuelles.

 

Source: UPIC

 

Copyright 2024 Service SI Global Business Group. Tout droit réservé